La legende de l'église des nains

le roi des nains l'église des nains le roi des nains le roi des nains
Sur la face sud-ouest de la montagne du Dörnberg s'élève un rocher de basalt, sans aucune végétation, ayant de façon sur­prenante la forme d'une petite église, que les gens des envi­rons appellent "Wichtelkirche" : "Eglise des Nains". Pourquoi ?
Il y a très longtemps vivait au coeur de la montagne un important peuple de nains avec, à sa tête, un roi. Au cours d'une promenade sur la pente de la montagne, le roi aperçut un jour une très jolie jeune fille. Les jours suivants, il refit la même promenade, dans l'espoir de la revoir et, enfin, son désir fut exaucé : il revit la jeune Gotelind qui cueillait des fleurs dans une prairie au pied de la montagne. Au bout d'un moment, elle s'étendit dans l'herbe fraîche pour se reposer, et s'endormit.
Alors le roi des nains prit l'apparence d'un homme de taille normale, s'assit à côté d'elle et, à son réveil, l'embrassa tendrement en lui avouant son amour. Il ne lui cacha pas qu'il était le roi des nains, et lui promit beaucoup d'or et d'argent, ainsi qu'une couronne de dia­mants, si... elle acceptait de devenir son épouse.
Gotelind ne croyait guère ces paroles tellement inattendues et, malgré toutes les richesses qu'il lui promettait, malgré la splendeur du monde dans lequel elle pourrait vivre, elle refusa ce mariage, sa prin­cipale excuse étant de ne pouvoir se lier à un homme qui n'aurait pas la même religion qu'elle.
" C'est vrai, je ne vénère pas les mêmes dieux que toi. Mais, si c'est vraiment la seule raison de ton refus, je veux bien demander à un prêtre de nous donner sa bénédiction dans une église." dit le roi.
Alors la jeune fille accepta le mariage. On décida d'un lieu, d'une date pour la grande fête. Ce serait durant la nuit de la Saint-Jean, dans une chapelle que les nains allaient construire très vite et décorer somptueusement.
La Saint-Jean arriva. La pleine lune inondait de sa lumière argentée un magnifique paysage fleuri dans lequel s'élevait la merveilleuse petite église. A l'intérieur des fleurs, des cierges, des flam­beaux, et surtout une musique tout aussi merveilleuse, des mélodies émouvantes. Le couple fit une entrée solennelle dans la chapelle.
Cependant, malgré toute cette beauté, le coeur de la jeune fille s'emplissait d'inquiétude, de peur, car tout lui paraissait sans âme.
Et lorsque le prêtre lui demanda de prononcer le OUI qui la rendrait reine, elle dit NON dans un gémissement.
A cet instant précis, un coup de tonnerre effroyable emplit l'église, des éclairs sillonnèrent le ciel, un vent violent se leva, les lumières s'éteignirent...
Quelques instants plus tard, alors que les étoiles scintillaient de nouveau et que la lune reprenait sa place au-dessus de la montagne, Gotelind vit que l'é­glise, avec toutes ses splendeurs, avait disparu, ... et qu'un rocher froid et nu, à la silhouette surpre­nante, venait de surgir au même endroit.
Au fond d'elle-même soulagée, elle retourna, à l'aube, chez les siens.